Esther_Logo_7-01.png
  • Facebook Basic Black
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter Basic Black

Les Oeuvres d'Art d'Épiphanie Divine

Angela Kaba

  • Black Instagram Icon

Angela Kaba est née en 1995 à Damas, en Syrie. En 2016, elle avait 21 ans lorsqu'elle a immigré à Montréal, au Canada, en tant que réfugiée avec son frère, laissant ses parents derrière elle. Elle a quitté la Syrie à cause de la guerre qui a commencé en 2011 et parce qu'elle ne pouvait pas continuer ses études à l'Université de Damas. Actuellement, elle réside à Montréal, où elle fait un BFA en Peinture et Dessin à l'Université de Concordia. Les artistes qui l'influencent le plus sont Salvador Dali et Paul Cézanne parce que les deux artistes ont créé une identité unique dans leur travail et sans eux, le monde de l'art ne serait pas le même. Elle est également inspirée par des artistes comme Youssef Abdelke, Shirin Neshat et Mahmoud Sa'id qui parlent de sujet qui concernent la culture et les problèmes dans la communauté arabe. Angela a fait du bénévolat au festival Art Matter 2018 et a participé à une pièce de théâtre et à des expositions d'art sur la guerre et l'immigration.

démarche artistique

Chaque peinture, impression ou dessin que je crée reflète un aspect de ma vie, et mon influence principale est l'interaction entre les personnes et les espaces. Mon approche dans ces pièces est de créer des paysages abstraits qui expriment les merveilles et les variétés du monde qui nous entoure. Je crois en l'influence du monde naturel sur nos vies, notre vision, nos rêves et nos invitations. Les pièces sont également liées aux problèmes de santé mentale, car elles expriment comment l'environnement affecte la mentalité des gens et leur façon de penser, d'agir et de vivre. Les espaces qui nous entourent nous créent et non l'inverse. Le paysage de notre ville natale nous a permis de marcher, de parler et d'agir d'une certaine manière. Je pense que les paysages nous façonnent lorsque nous décorons nos maisons et nos pièces où nous passons la moitié de notre vie, mais le plus important est l'espace extérieur, car il est également partagé avec d'autres personnes. Depuis le début de la guerre en Syrie, j'ai commencé à remarquer comment les gens changent ou s'adaptent à l'environnement qui les entoure et ce changement m'a intéressé à créer des paysages fantastiques et à voir comment le spectateur interagira avec eux. En général, je m'intéresse à l'inconnu pour élargir les limites de l'esprit et de l'imagination. En explorant notre environnement, nous élargissons notre connaissance du monde avec ses cultures et sa diversité. En outre, je crois que l'imagination est une qualité très importante qu'une personne devrait toujours essayer d'améliorer parce que sans imagination nous ne pouvons pas rêver d'accomplir n'importe quoi. En tant qu'artiste, créer de l'art visuel est une façon d'embrasser l'imagination pour moi et pour le spectateur parce que je crois qu'une image peut contenir 100 mots. Une image est une idée et les idées peuvent changer le monde si nous travaillons dessus et y croyons. Cependant, la signification dans mon travail n'est pas évidente mais symbolique. Enfin, je peins ou j'imprime ces scènes car cela me permet d'expérimenter la liberté dans sa plénitude comme moyen d'expression personnelle dans ma propre langue et dans mon propre monde. Créer de l'art visuel m'a aidé à surmonter de nombreux problèmes dans ma vie, c'est pourquoi je veux continuer à le poursuivre et à élargir mes connaissances à ce sujet.

Maintenant

Dans cette oeuvre, je pensais à la relation entre la poésie, les terres et les images visuelles. La poésie comme un dessin visuel fait avec des personnages (la poésie dans la pratique du dessin) et cette relation entre les images visuelles et les intérêts de l'écriture D'un autre côté, l'imagerie visuelle est audacieuse et représentative. Cependant, dans cette oeuvre, le collage provient de différentes pratiques qui mettent en valeur un aspect culturel différent de la notre, mais parfois nous ne le remarquons pas. Mon but dans cette oeuvre est de traduire l'écriture de manière visuelle mais le sens de la poésie n'a pas vraiment d'importance. Cette approche est utile pour moi à mon avis. comme la poésie étant regardée et non lue par le spectateur. Enfin, le visage et les couleurs visent également à être lus différemment car les expressions faciales ne sont pas évidentes et les couleurs sont audacieuses.

Regard

Cette oeuvre est une interprétation des émotions ou des sentiments. La photo a été prise et éditée par moi, donc dans la partie montage j'ai essayé d'ajouter des émotions en ajoutant des coups de pinceau avec de la couleur. De plus, les couleurs sont une représentation de la partie que nous ne voyons pas de nous-mêmes, quand nous regardons quelqu'un, nous ressentons ses émotions mais nous ne le voyons pas. Donc, ma tentative dans cette oeuvre est d'exposer les émotions visuellement en utilisant des couleurs, et ajouter du volume à l'image. En fin de compte, je veux que le spectateur ressente certains sentiments en regardant cette image, car la personne dans l'image regarde directement le spectateur pour l'attirer.